top of page
  • Yanis AMMARI

Le futur en 2024

Le futur a toujours été source de débats et de discussions. Que cela soit sur les conditions de vie ou sur la technologie, l’Homo sapiens a toujours été plus ou moins source de problèmes que de solutions. Solutions qui donnaient vie à des progrès, des habitudes qu’on garde encore, pour certaines, aujourd’hui. 


Ces dernières semaines sur les réseaux sociaux ou même sur internet, vous avez sans doute pu apercevoir des posts à propos du nouveau casque de réalité virtuel qui crève les écrans : l' Apple vision pro. Un casque qui à la possibilité de regarder des films et séries, écouter des musiques et bénéficier de toutes les fonctionnalités d’un téléphone  sans avoir à bouger de son canapé ou même à utiliser le téléphone qui va avec, l’Iphone. Le prix ? 3 499,99 dollars; soit environ 3 270 euros.


En effet, le casque virtuel du géant américain a multiplié les apparitions, avec plusieurs posts montrant des personnes qui possèdent le casque, vivant principalement dans des pays anglophones. Ce qui est bizarre ? Le fait que dans ses vidéos, on voit des personnes porter le fameux casque dans la vie de tous les jours, notamment dans la rue ou encore à la salle de sport. 



Ce genre d’images paraît drôle, et ça l’est un peu; mais surtout illustre la surconsommation de technologie contemporaine. Sur cette image devenue virale sur Tiktok et Twitter/X, on peut voir que l'utilisateur a non seulement le casque Apple vision pro, mais aussi un casque Dyson et même un masque. Ce qui peut nous faire penser à un air de daft punk… 


Dans les lieux publics, le casque d'Apple ainsi que ses accompagnateurs digitaux se font de plus en plus réguliers dans nos vies quotidiennes et deviennent de plus en plus des objets et des outils qu’on utilise. Mais pourquoi ? C’est le futur…


Depuis quelques années, les évolutions technologiques deviennent de plus en plus régulières et on observe un phénomène grandissant de jour en jour et qui occupe de plus en plus de place au sein de nos activités : L’intelligence artificielle. Sujet préoccupant pour certains et intéressant pour d’autres, celle-ci sert à beaucoup de personnes pour ne serait-ce qu'effectuer des recettes de cuisine. 


Mais certaines personnes pourraient se dire que “ce n’est que l’intelligence artificielle” et que dans “quelques années notre mode de vie n’aura aucun lien avec l’intelligence artificielle”. Et nous avons envie de dire “peut-être”. Après tout, qui sait à quoi ressemblera l'avenir, dans 10 ans…


Mais quel est le lien avec l’Apple Vision Pro ? 


Tout d’abord, cela s’inscrit dans une même tendance : la surconsommation technologique. Son intégration dans la vie quotidienne pose la question de notre rapport à la technologie et de nos rapports sociaux. 


Aussi, car le casque utilise l’I.A lui même. L’utilisation du casque en public n’est pas sûre car il peut comporter des risques, et l’omniprésence de ces deux technologies soulève beaucoup de questions éthiques et sociales concernant la surveillance et la confidentialité des données. 


De plus, ces outils offrent un pouvoir considérable aux grandes entreprises technologiques sur la façon dont nous vivons et interagissons avec le monde. Cela permet de responsabiliser ces entreprises.



Mais avec l’arrivée d’outils/d’objets comme le apple vision pro, on ne peut que se demander “à quoi ressemblera notre futur?” Ce qui est sûr, c’est qu’au moment où on parle, nos vies changent. Certes l’apple vision pro est très limitée en termes de batterie et d’ergonomie, tout comme la plupart des appareils, et cela reste bizarre pour beaucoup de personnes de voir d'autres personnes porter des technologies dans des lieux publics. 


Pourtant, on pourrait se dire que c’était aussi le cas avec les airpods. Certes ils ont mis des années à être considérés comme normaux pour être portés dans des lieux publics mais sur le long terme, ceux-ci ont été “acceptés”. Cependant, pour le casque Apple vision pro; on observe beaucoup plus de réticence de la part des consommateurs. Mais pourquoi ?


Tout d’abord, certains consommateurs s’estiment “pas satisfaits” par l’expérience donnée par le casque et comptent revendre leurs casques à un prix plus cher sur des sites tels qu’Ebay ou encore Wish.



D'autres risquent de devenir des créateurs d’accidents, tel que ce conducteur américain sur Twitter qui a utilisé le casque en conduisant une Tesla. Résultat : Il s’est fait arrêté par la police. Les notes de la communauté sur Twitter confirment bel et bien que cette conduite est un risque :


 “N'utilisez pas l’Apple Vision Pro en conduisant un véhicule. Être distrait en conduisant est tout ce qui va retirer votre attention sur la route, et enlever vos mains du volant. 48 états et le district de Columbia possèdent des lois contre la conduite distraite.”


Cette vidéo est aussi intéressante car elle met en scène à quoi pourrait ressembler les futurs accidents de la route si les technologies venaient à être utilisées, y compris dans les voitures autonomes telles que celles provenant de Tesla.



L’Apple vision pro, au delà d’un simple casque, incarne les mutations profondes de la technologie, et notamment l’intelligence artificielle, opère dans nos vies et soulève des questions cruciales sur le futur que nous voulons construire. 


C’est dans la nature de l’Homme de se préoccuper de son futur. On progresse, on crée, on innove et c’est certes bien en partie pour qu’on puisse évoluer dans nos habitudes de voir et faire les choses, mais cela peut être aussi un risque. On ne pense pas qu’on devrait “avoir peur” de ces évolutions technologiques, mais plutôt utiliser avec précaution les outils dont nous disposons.


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page